Insémination artificielle

Mâles:

Avant de commencer le processus d’insémination artificielle, nous devons impérativement examiner le sperme du mâle.
Pour collecter le sperme, le mâle doit être séparé de sa femelle afin que la quantité de sperme prélevée soit maximale ce qui permet l’insémination artificielle dans de bonnes conditions.

  • Un mâle accouplé ne produit pas de sperme pour l’insémination artificielle.
  • Pendant la mue, le mâle ne produit pas de sperme.
  • Le prélèvement de sperme n’est possible que chez les mâles ayant eu une période de lumière de 15 heures par jour.

Pour appliquer le processus d’insémination, le male doit être à jeun le jour du prélèvement pour éviter des problèmes avec les fientes au moment du massage.

Puisque nous travaillons sur du matériel vivant, il est possible qu’un mâle ne donne pas de sperme ; dans ce cas vous avez la possibilité de faire prélever un second mâle.

Nous conseillons de donner à votre mâle des protéines animales deux fois par semaine (colostrum, nourriture à base d’œufs).

Femelles:

Dans notre station de recherche, les femelles sont accouplées avec des mâles stérilisés  mais  la femelle peut être accouplée à vue avec un male normal et les contacts doivent être évités jusqu’au moment où les œufs sont pondus.

La période optimale pour l’insémination est 6 à 7 jours en hiver après l’accouplement et 4 à 6 jours en été.

  • Quand la femelle pond pendant l’intervalle de 5 jours après l’insémination, les 2 œufs sont fécondés.
  • Lorsque la femelle n’a pas pondu pendant cet intervalle de 5 jours après l’insémination, il est préférable d’inséminer une seconde fois.
  • Pour l’insémination artificielle nous conseillons d’inséminer des femelles qui pondent régulièrement.
  • Nous conseillons de donner à votre femelle des protéines animales deux fois par semaine (colostrum, nourriture à base d’œufs).